Nos propositions pour notre profession

Dossiers Retraites :

Nous remercions l'ensemble de nos adhérents et sympathisants qui en nous apportant leurs voix aux élections de la CARPIMKO, nous ont permis de réaliser 49.15%.
Nous resterons vigilants à la bonne gestion de cet organisme, ainsi qu aux trajectoires envisagées par nos représentants professionnels..

La Renégociation Conventionnelle avec l'UNCAM :

La profession n'a plus le choix soit nous évoluons vers une réelle Convention de Santé qui positionnera le patient au centre du débat, soit Le choix du déconventionnement se posera inévitablement à tous, au détriment du patient, de notre position dans le parcours de santé. Les professionnels s’inquiètent de décennies d'immobilisme.
Seule une argumentation construite sur des bases scientifiques et économiques précises permettra de contrebalancer avec la rigidité du système.

Démographie Professionnelle :

La maîtrise de la formation des professionnels est une priorité, non pas pour se satisfaire à chacun, mais afin de répondre a un réel besoin en santé publique. Cependant elle doit s'accompagner d'une refondation totale de notre décret de compétence, seule porte de sortie pérenne vers une démographie professionnelle inéluctablement croissante.

Pour se faire l'UNAP SNP a demandé à être entendu par le Présidents de l'Association des Présidents de Région et nous multiplions les entretiens parlementaires afin de faire évoluer notre décret de compétences.

Lien vers le courrier

La Formation Professionnelle :

Nous nous entretenons régulièrement avec le service responsable de la gestion du DPC à la DGOS (RH2) car des thèmes de formation sur"le Pied Diabétique" restent inaccessible aux Pédicures Podologues alors qu'une pénurie de formation conventionnelle existe!

Nos Combats :

  • Etude de l'Evolution de Negociations Conventionnelles 
  • Accentuer les consultations de prévention.
  • Lutter contre les desequilibres démographiques de la profession liée aux ouvertures "sauvages" des Instituts de Formation.
  • Etre vigilant sur les fermetures de cabinets secondaires.
  • Proposer des contrats de collaboration et de remplacement adapter à notre profession
  • Faire évoluer notre décret de compétences.
  • Proposer des indemnités cohérentes dans le cadre du Développement Professionnel Continu (DPC).


Nos propositions ( proposées aux Députés, aux Sénateurs, au Conseil National de l'Ordre, Ministère de la Santé...) :

    • une revalorisation de nos actes pour une accessibilité de soins dans nos cabinets
    • la légitimité du traitement podologique et l'application de la prescription de nos semelles
    • le retrait de "l'effusion de sang" qui n'a pas de sens
    • l'utilisation d'antalgique et des antiotiques locaux dans l'intérêt du patient
    • l'évolution de notre décret de compétences
    • contre la généralisation du tiers payant
    • une reconnaissance à l'échelle nationale de notre syndicat, l'unap-snp travaille au quotidien son curriculum vitae pour être représentatif.
    • lutter contre l'inégalité des charges et la stigmatisation de notre profession qui est dans une situation de précarité
    • évolution conventionnelle et obtenir dans un premier les même droit que l'ensemble des professions conventionnées 
      • télétransmission
      • aide à l'installation
    • un calcul de charge à n-1 et non n-2 qui nous étouffe et ne permet pas de lisibilité comptable.
    • les mêmes avantages sociaux que les autres travailleurs, les délais de carence et de les conditions de prises en charges sont trop long et compliqués. car aujourd'hui il n'existe plus d'avantage à exercer en libérale, nos charges sont décuplées.
    • contre les ouvertures sauvages et arbitraire des instituts de formation qui créent des professionnels en surmombre. ils ne trouvent pas d'emploi avec une situation de surendettement par le prêt étudiant.
    • améliorer le contrat de collaboration dans le respect du titulaire et du collaborateur.